Carbone

Nous développons et fabriquons nos cadres depuis près de 70 ans. C’est en 2003 que nous nous lançons dans l’aventure carbone avec la commercialisation de notre célèbre modèle 0.9C, le premier cadre de route monocoque. Grâce à sa conception révolutionnaire pour l’époque, ce cadre atteignait la masse record de 900g en taille 52 et brillait sur les routes du Tour de France.

Dès 2004, ces innovations investissent notre gamme VTT avec le développement du fleuron de l’époque : le X-Control Ultimate. La technologie carbone se généralise ensuite rapidement sur les modèles cross-country avec les ProRace et les X-Control carbone. Ces vélos seront vite remarqués avec de nombreux podiums sur le circuit XC.

Depuis plus de 10 ans, sur la base d’une étroite collaboration entre nos ingénieurs, nos pilotes professionnels et les meilleurs fournisseurs spécialisés en matériaux composites, nous développons et améliorons la construction de nos cadres carbone, afin de les rendre toujours plus légers, fiables et performants.

De l’idée de départ jusqu’à la fabrication de série, chaque nouveau projet VTT carbone suit un processus bien établi par nos ingénieurs, au sein de notre bureau d’études basé à Dijon. De l’obtention d’un modèle 3D final à la définition du processus de fabrication, en passant par la détermination de l’assemblage des différents types de fibres, rien n’est laissé au hasard.

 

 

Quelles fibres pour quel VTT ?

Chaque cadre Lapierre est construit à l’aide de plusieurs types de fibres dans des proportions minutieusement étudiées.

  • Spicy, Zesty AM, Zesty TR et X-Control :

Fibres 24t pour la résistance à la fatigue et aux chocs, et fibres 40t pour une très haute rigidité

  • XR et ProRace :

Fibres 24t et 30t pour la résistance aux chocs, l’absorption des vibrations et le confort, et fibres 40t pour la transmission de la puissance

 

Retrouvez toutes les informations sur la fabrication des cadres carbone et sur les différents types de fibres utilisés par Lapierre dans la partie Technologie Carbone Route.