FPS+

 

Notre système de suspension breveté FPS (Full Power Suspension) apparait pour la première fois sur le X-Control 1ère génération, en 2001. Depuis, notre cinématique à point de pivot virtuel a largement fait ses preuves au cours des 14 dernières années. Accompagnant le X-Control au fil des générations, la cinématique FPS a été entièrement revue en 2005, pour donner naissance au système FPS2.

Pour 2015, Lapierre innove à nouveau : FPS2 évolue encore et devient FPS+ ! Nous vous offrons un X-Control 2015 dans la lignée de ses prédécesseurs, toujours plus performant ! Basée sur un point de pivot virtuel, la suspension FPS+ améliore encore ses vertus anti-pompage. Le X-Control version 2015 possède une motricité sans égal et devient imbattable au pédalage. Avec 5 mm de débattement supplémentaires, les performances d’absorption du nouveau X-Control ne sont pas en reste : FPS+ est encore plus progressif en fin de course et ne se laisse pas écraser sur les gros impacts.

 

Point de pivot virtuel

Comme OST+, notre suspension FPS+ est basée sur une cinématique à point de pivot virtuel. Point de pivot virtuel, quèsaco ? On parle de point de pivot virtuel lorsque l’axe de la roue arrière n’est pas relié au cadre par un point de pivot unique. Dans notre cas, PFS+ comporte deux biellettes pour relier l’axe de la roue arrière au triangle avant. Concrètement, le point de pivot virtuel se situe à l’intersection des lignes passant par les axes des deux biellettes, il se déplace donc au fur et à mesure de l’enfoncement de la suspension.

Ainsi, l’axe de la roue arrière ne suit pas une trajectoire en arc de cercle, mais un mouvement optimal résultant des mouvements combinés des deux biellettes. Cette trajectoire est en tout point perpendiculaire à la ligne de chaîne. Cet particularité empêche toute apparition de kickback et permet donc au pédalage de ne pas être perturbé par le fonctionnement de la suspension.

 

Comment ça marche ?

L’effet de pompage induit par le pédalage est en permanence contré par l’effort exercé par la chaîne :

  • Position d’équilibre : lorsque le pilote est sur le vélo, la suspension est en position d’équilibre, qu’on appelle « SAG » et qui dépend du poids du pilote. Dans cette position, le point de pivot virtuel est aligné avec la ligne de chaîne, il n’y a donc pas d’effet de pompage.

  • Compression (débattement positif) : la roue arrière monte, le point de pivot virtuel est situé au-dessus de la ligne de chaîne. La tension de la chaîne tend donc à faire redescendre l’axe de roue arrière vers la position d’équilibre.

  • Extension (débattement négatif) : la roue arrière descend, le point de pivot virtuel passe en dessous de la ligne de chaine. La tension de la chaîne tend donc à faire remonter l’axe de roue arrière vers la position d’équilibre.

 

 

On obtient donc une suspension qui s’auto-équilibre en permanence. La conception de la cinématique FPS+ (position des axes, longueur et inclinaison des biellettes, etc.) est telle qu’elle permet de garder le point de pivot virtuel au plus proche de la ligne de chaîne.

En situation de pédalage, dès que le triangle arrière s’écarte de sa position d’équilibre, il est ramené par la tension de la chaîne. Le phénomène de pompage est ainsi contré avant même de pouvoir s’amplifier : le vélo est stabilisé et la roue arrière colle littéralement au sol, offrant une adhérence incomparable !

 

FPS +: qu’est-ce qui change ?

  • 5 mm de débattement en plus

  • Une meilleure progressivité en fin de course

  • Réduction du kickback (voir la partie Technologie OST+ pour plus d’informations)

  • Nouvelles biellettes

  • Nouveaux axes inspiré de l’OST+